Hommage du président de la République à Monsieur Paul Bocuse

19.01 2018
Hotelführer
Paul Bocuse auf Wandmalerie in der Nähe des Quartiers Les Halles in Paris; © Micka3 / CC BY-SA 4.0
Paul Bocuse auf Wandmalerie in der Nähe des Quartiers Les Halles in Paris; © Micka3 / CC BY-SA 4.0

par Emmanuel Macron, Élysée.fr

Des simples amateurs de cuisine jusqu’aux gourmets les plus avertis, dans les territoires de France comme dans les pays les plus lointains, Paul Bocuse était l’incarnation de la cuisine française.


Son nom seul résumait la gastronomie française dans sa générosité, son respect des traditions mais aussi son inventivité.


Son parcours fut celui d’un homme de fidélité.


Fidélité à la France, lorsqu’il s’engagea dans l’Armée française de la Libération aux côtés du Général de Gaulle.


Fidélité à ses maîtres, en particulier au grand Fernand Point dont il ne cessa d’honorer la mémoire.


Fidélité à ses amis, qui sont devenus avec le temps la légion admirable de la gastronomie française, depuis les frères Troisgros jusqu'à René Lasserre, de Michel Guérard à Gaston Lenôtre, de Christian Millau à Charles Barrier, rejoints au fil des années par des épigones reprenant le flambeau et assurant la perpétuation de son œuvre.


Fidélité aussi à sa terre de Collonges-au-Mont-d’or, où il est né, où il a vécu, travaillé, créé et où il est mort.


Là se nourrissait ce feu sacré qui ne le quitta jamais et qui lui permit de faire entrer dans la modernité la gastronomie française sans la renier ni la trahir, mais en la portant vers de nouveaux sommets. La Nouvelle Cuisine, dont il fut un père fondateur, parfois critiquée ou incomprise, ouvrit pour la cuisine française un chapitre glorieux qui aujourd’hui lui permet d’occuper le premier rang mondial, faisant partout la fierté de la France et des Français.


Fier de son titre de Meilleur Ouvrier de France, Paul Bocuse fut un militant inlassable de la transmission, dont il fit un des combats de sa vie, fondant des instituts de formation, présidant des concours, s’investissant dans les associations de cuisiniers en France et de par le monde.


Jusque durant ces derniers jours il ne cessa de transmettre, former des générations de chefs français et étrangers, veillant paternellement sur eux.

De Paul Bocuse restera l’exemple d’un maître incontesté et généreux, alliant l’exigence la plus grande et l’humanité la plus simple. Il restera aussi et surtout une œuvre, faite de recettes, de savoir-faire, de produits et de saveurs qu’il sut allier, rendant accessible à tous les secrets de son génie culinaire.


Aujourd'hui la gastronomie française perd une figure mythique qui l'aura profondément transformée. Les chefs pleurent dans leurs cuisines, à l'Elysée et partout en France. Mais ils poursuivront son travail.


Le président de la République et son épouse adressent à sa famille, à ses amis, au monde de la gastronomie française leurs plus vives condoléances.

Hommage du président de la République à Monsieur Paul Bocuse

Quelle: Élysée

Weitere
16.12 2020
Corona-Lockdown: Wo bleibt die Langzeitstrategie?

Kommentar von Heike Schmoll, Frankfurter Allgemeine Zeitung

Das Schließen ist leicht. Aber irgendwann müssen Geschäfte, Schulen und Kultureinrichtungen wieder geöffnet werden. Wie soll das gehen?

Corona-Lockdown: Wo bleibt die Langzeitstrategie? 

14.12 2020
Insolvenzantragspflicht auch im Januar ausgesetzt

Süddeutsche Zeitung / dpa

Die große Koalition hat sich darauf verständigt, die Insolvenzantragspflicht für Unternehmen im Falle einer Überschuldung auch im Januar auszusetzen. Viele Unternehmen gerieten aufgrund der Corona-Beschränkungen unverschuldet in wirtschaftliche Schieflage und benötigten…

13.12 2020
Kommentar zum Shutdown - Haltet endlich Eure Zusagen ein!

 

von Kristina Hofmann, ZDF heute

Unbestritten: Es muss etwas passieren. Doch ein Shutdown reicht nicht. Bund und Länder müssen liefern. Und über die Versäumnisse reden, wenn der Mist vorbei ist. Ein Kommentar...

Kommentar zum Shutdown - Haltet endlich eure Zusagen ein!